Publication

SOUS-TRAITANT OU « SUR-COÛTANT »

23 novembre 2005 | Vol. 1 No. 35
par: L'équipe

Pendant des années, vous avez consacré vos soirées, vos fins de semaine et même vos vacances à travailler pour établir la réputation de votre entreprise et tout d’un coup, sur une « job » confiée à un nouveau sous-traitant que vous croyiez fiable, votre réputation et votre compte en banque en prennent un coup…

Il est facile de constater que les temps modernes ont apporté avec eux un changement dans l’éthique au travail et le domaine de la construction n’est pas à l’abri de ce courant. Combien d’entre nous nous accrochons à et connaissons la valeur de nos bons fournisseurs, de nos bons employés et nos bons sous-traitants? Sans ces bons alliés, difficile de construire!

Or, pour mille et une raisons il est parfois nécessaire de transiger avec des sous-traitants ou fournisseurs de l’extérieur de notre zone de confiance et parmi lesquels peut se faufiler un de moindre qualité. C’est à ce moment que vous devez prévoir les éventualités!

Qu’en est-il de ses malfaçons à reprendre, de ses délais dans la livraison, de sa faillite en plein cours des travaux et de ses sous-sous-traitants non payés?

Qu’en est-il lorsque, tout en étant le moins cher, il vous vaut une belle visite de la C.C.Q. quelques mois après la fin des travaux, qui réclame des cotisations non payées?

Un contrat type, un bon de commande ne peuvent à eux seuls vous prémunir contre ce genre de surprise et nombreux sont les entrepreneurs qui ont appris à leurs dépens que seule une approche intégrée réussit à minimiser les dégâts.

Une solution sur mesure est disponible pour votre entreprise car après tout, elle en vaut la peine.

Contactez-nous pour en savoir…un peu plus!


 

Pensée de la semaine

[ Francis Picabia ] Pourquoi ne mettrait-on pas sur un corbillard : " Il est mort parce qu'il ne buvait pas d'eau Naya" ou encore : " Il ne portait pas de manteau Kanuk ". Ainsi, les gens superstitieux liraient ces affirmations et réagiraient en conséquence, ce qui permettrait à bien des industries québécoises de faire fortune....