Publication

Quand l'empiètement devient un droit

09 avril 2014 | Vol. 7 No.79

Malheureusement, peu d’entrepreneurs connaissent ce droit qu’ils ont d’empiéter sur le terrain d’autrui, lorsque cela est nécessaire pour effectuer un travail de construction, que ce soit un ajout à une propriété, la construction d’une piscine, une réparation à l’enveloppe du bâtiment, etc.

En effet, le Code civil du Québec prévoit spécifiquement que tout propriétaire doit, après avoir reçu un avis verbal ou écrit, permettre à son voisin l’accès à son fonds si cela est nécessaire, pour faire ou entretenir une construction, un ouvrage ou une plantation sur le fonds voisin.

En contrepartie, le propriétaire qui doit permettre l’accès à son fonds a droit à la réparation du préjudice qu’il subit de ce seul fait et à la remise en état de son fonds.

Par exemple, même si le voisin de votre client est en mauvais termes avec ce dernier, il doit permettre l’installation d’échafauds sur son terrain si cela est nécessaire pour que vous refassiez le parement extérieur de la propriété, à la condition que les dommages qui pourraient être causés par l’installation des échafauds soient réparés.


 


Pensée de la semaine

Il faut beaucoup de patience pour apprendre à être patient.

[Inconnu]